Language Education Policy Studies
An International Network

LEP by World Region

LEP by World Region

 
New Members Welcome!

Registration
(forthcoming) 
University of Paris 3, Sorbonne Nouvelle, France
IDAP and the DILTEC Lab

Language Education Policy and Inclusion

MAY 22-24, 2017 (new dates)

TABLES-RONDES (Paris)
May 22-24, 2017 INLEPS
Spring 2017 INLEPS
Call for Experiential Papers-Part 2 (Paris, France)

PROGRAMME DU COLLOQUE - CONFERENCE SCHEDULE

 


PROGRAMME DE LA 3E JOURNÉE, MERCREDI 24 MAI, ICI (DAY 3: THIS PAGE)

_____________________________________________________________________

PROGRAMME DE LA PREMIÈRE JOURNÉE DU LUNDI 22 MAI, ICI (DAY 1, HERE) 

_____________________________________________________________________


PROGRAMME DE LA 2E JOURNÉE, MARDI 23 MAI, ICI (DAY 2: THIS PAGE)

_____________________________________________________________________


8h Café / Coffee

 

8h40-10h Table Ronde 15.  Distance Across Languages: School Language and Inclusion (Session in French)

Pierre Escudé (ESPE, University of Bordeaux), Jean-Claude Beacco at European Council, Daniel Coste (ENS, European Council) - Association for the Development of Bilingual and Plurilingual Teaching (ADEB)

 

Learning activities are based on the school’s official language, whatever the OCDE nation-state, as national languages prevail in school functioning. The extension of schooling to large masses of students including international and social migration creates a situation in which the school system must adapt to new realities, for example related to the hiatus between the languages spoken in the school and in the family, social, legal, sociolinguistic and methodological distance as the representation of what is to be valued may differ from milieu to milieu and may be in opposition to the representation of what schools should bring to the children.  Such polarity does help with learning achievement for children and groups of students that have a hard time to integrate in the school system at its various levels and are evaluated on performances that are the current focus of schooling rather than the child’s social and cultural and educational inclusion. Traduction française: 

 

8h40-10h00. Table Ronde 16. Elèves nouvellement arrivés en France : la question des langues en question

Stéphanie Galligani (Paris 3), animatrice de la table-ronde, avec Claudine Nicolas (CASNAV) et Sofia Stratilaki (DILTEC, Paris 3) - Association for the Development of Bilingual and Plurilingual Teaching  (ADEB)

 

La France, Etat-Nation de tradition monolingue peine encore à reconnaitre les répertoires plurilingues des élèves migrants ou réfugiés. Au travers de diverses études, enquêtes menées par les participants de la table-ronde (S. Galligani à partir de biographies langagières et C. Nicolas et S. Stratilaki sur les représentations identitaires et expériences socialisatrices plurielle des élèves allophones) discuteront de la manière dont les enfants construisent  leurs identités dans des situations de contacts des langues et des cultures, sur les attitudes qui favorisent la valorisation du plurilinguisme et l'impact de ces représentations positives sur les compétences plurilingues chez les enfants.

 

10h00 break

 

10h30-11h50 Table Ronde 17. Les langues dans les disciplines scolaires : enjeux didactiques et socioéducatifs pour une pédagogie de l’intégration 

Laurent Gajo (Université de Genève), animateur de la table-ronde, avec Sophie Babault (Université de Lille 3), Marisa Cavalli (ex-IRRE du Val d’Aoste) - Association for the Development of Bilingual and Plurilingual Teaching (ADEB)

 

Cette table ronde vise à réfléchir au rôle à la fois structurant et traversant de la langue dans le travail de toutes les disciplines scolaires. Structurant, car l’élaboration des savoirs se moule dans des formes linguistiques et discursives, variables selon les activités. Traversant, car toutes les disciplines sont concernées par la langue, même si des variations existent entre les sciences humaines, les sciences de la nature et les sciences de la matière. La pertinence de la langue dans la mise en place et la transmission des savoirs disciplinaires devient plus évidente dans des contextes d’enseignement bilingue, où la L2 (langue seconde ou étrangère) apporte une résistance qui invite à questionner les objets de savoir. Prendre conscience du lien entre langue et savoir ne permet pas seulement d’optimiser le travail de classe dans le sens d’une didactique intégrée, mais aussi d’identifier en quoi le manque de ressources langagières peut entrainer des déficits scolaires fondamentaux chez les élèves. Dans le cas particulier des élèves migrants, on se trouve face à une situation paradoxale : leur bilinguisme les place dans une posture favorable pour travailler l’épaisseur et la complexité des savoirs disciplinaires, alors que leurs limites au moins transitoires dans la langue de scolarisation peuvent a priori faire craindre un déficit dans leurs apprentissages. Un projet intégrateur de tous les élèves passe sans doute par une vision intégrative de toutes les ressources langagières.

 

 

10h30-11h50 Table Ronde 18. Elèves allophones en France : obstacles / leviers institutionnels et didactique actuels

Nathalie Auger (Montpellier III), animatrice de la table-ronde, avec Maryse Adam-Maillet (Académie de Besançon) et Nathalie Thamin (Bourgogne Franche-Comté) - Association for the Development of Bilingual and Plurilingual Teaching  (ADEB)

 

Cette table ronde traitera de la dimension sociale, politique et didactique de la scolarisation des élèves allophones en France à la lumière d'analyses de textes officiels variés et d'enquêtes sur les pratiques enseignantes, les représentations du bi-plurilinguisme (par les enfants, les parents et l'institution) et de propositions de travail en cours (coopération entre enseignants d'UPE2A et de classes ordinaires, formation des enseignants, valorisation du plurilinguisme des enfants et de leur famille, médiations langagières et culturelles, projets internationaux). Cette table-ronde s’appuiera sur des exemples concrets à porter à la discussion et permettra de faire le point sur les obstacles actuels, sociaux, institutionnels et didactiques de la scolarisation et de la réussite des élèves allophones en France et d'amorcer une réflexion sur les leviers envisagés et envisageables.

 

 

12h Meal in the surrounding restaurants

 

14h-15h30: Plénière

 

L’enfant migrant, un médiateur singulier qui questionne la citoyenneté à travers une pédagogie renouvelée (The migrant child, a singular mediator who questions citizenship through a renewed pedagogy) - Catherine Mendonça Dias, Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, DILTEC

 

Pourquoi nos approches des langues et cultures sont-elles inadéquates et comment valoriser l’apprenant (Why are our Approaches to Languages and Cultures Inadequate and How to Value the Learner) – François Victor Tochon, Université du Wisconsin à Madison, Etats-Unis

 

 

15h30 Pause café / Coffee break 

 

16h00-17h: Rapport des groupes et panel de clôture / Reports of the groups and closing panel

Panel de cloture –  Chacun résume en 5 minutes les points forts des tables rondes:

Nathalie Auger (Montpellier III), Corina Borri-Anadon (UQTR, Québec), Pierre Escudé (ESPE, University of Bordeaux), Laurent Gajo (Université de Genève), Marie-Paule Lory (U Toronto), Stéphanie Galligani (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle), François Victor Tochon (Université du Wisconsin à Madison).

 

APPEL À CHAPITRE (LIVRE EN FRANÇAIS) 

 

CALL FOR CHAPTERS (BOOK IN ENGLISH) 


Main Sponsor for the Bi-Continental Conference: Spencer Foundation
Co-Sponsors: 

University of Wisconsin-Madison School of Education University of Wisconsin-Madison Latin-American, Caribbean, and Iberian Studies Program University of Wisconsin-Madison Institute for Regional and International Studies University of Wisconsin-Whitewater University of Paris 3 Sorbonne Nouvelle University La Sorbonne-Paris Cité Labosfor, University of Granada Deep University

SCIENTIFIC COMMITTEE

ANGLOPHONE SCIENTIFIC COMMITTEE (by alphabetic order)

Gregory A. Cheatham, University of Kansas

Anne D’Antonio Stinson, University of Wisconsin-Whitewater

Peter Haney, Chicla program, University of Wisconsin-Madison

Elizabeth Kozleski  - University of Kansas 

Donaldo Macedo, UMass-Boston

Ben Marquez, Chicla program, University of Wisconsin-Madison

Sumin L. Mullins, University of Kansas

Shirley O’Neill, University of Southern Queensland

Mariana Pacheco - University of Wisconsin-Madison 

Shirley Steinberg, University of Calgary, Canada and University of the West of Scotland, UK

Francois Victor Tochon - University of Wisconsin-Madison 

 

FRANCOPHONE SCIENTIFIC COMMITTEE

José Aguilar, University of Paris 3 Sorbonne Nouvelle 

Nathalie Auger, Montpellier III

Corina Borri-Anadon, University of Quebec in Trois-Rivieres, Québec

Jean Claude Beacco, ENS, European Council, Paris 

Daniel Coste, ENS Superior Normal School, Lyon, European Council 

Pierre Escudé, University of Bordeaux 

Stéphanie Fonvielle, ESPE, University of Aix-Marseille 

Laurent Gajo, University of Geneva, Switzerland

Cécile Goï, François Rabelais de Tours 

Philippe Masson, Lille 2 University

Christina Romain, ESPE, University of Aix-Marseille

Nathalie Thamin, University of Bourgogne Franche-Comté

 

HISPANOPHONE SCIENTIFIC COMMITTEE

José Aguilar, University of Paris 3 Sorbonne Nouvelle

Araceli Alonso, University of Wisconsin-Madison,

Miguel Aranda, University of Wisconsin-Whitewater

Manuel Fernandez-Cruz, University of Granada,

Kristine M. Harrison, University of Puerto Rico – Rio Piedras

José Gijón Puerta, University of Granada, Spain

Jaime Usma Wilches, Antioquia University, Colombia